Vers 1850, Augustin Laloyaux travaillait 
déjà le chêne à l’endroit  actuel, étant charron 
l’été et bûcheron l’hiver (saison idéale 
pour les abattages).


Ses fils, dont Joseph, s’orientèrent 
vers le sciage de long et le commerce de bois,
et en 1898, ils installèrent une machine 
à vapeur actionnant des scies mécaniques.






















                                                                             En 1934, cette force motrice fut 
                                                                             remplacée par l’électricité.

                                                                             C’est à cette période que                             
                                                                             Robert Laloyaux (3ème génération)                   
                                                                             rejoint l’entreprise familiale.




En 1978, Robert et son fils Hubert fondèrent la  “sprl  Laloyaux - Bois”  et en 1980, 
ils installèrent une nouvelle scierie mécanisée à la place de l’ancienne.




Quelques productions particulières 
furent réalisées au cours de cette longue période :


De 1900 à 1940 : des planches de chêne de 12 mètres de long pour les péniches.

En 1938 : des poutres de chêne remarquables par leurs dimensions et qualité 
                pour le Palais Royal.
    


                                                                             En 1970 : des pièces de chêne 
                                                                             spéciales pour les ascenseurs
                                                                             hydrauliques du canal du Centre.





                                                         Lors des foires « Batibouw » : 
                                                         une rondelle de chêne détaillant 
                                                         diverses techniques de sciage.
La naissance de l’entreprise